Le registre distribué de la blockchain serait par sa lourdeur, sa lenteur et sa consommation énergétique un moyen à écarter au profit d’autres technologies, qui répondraient aussi bien  voire mieux aux attentes des utilisateurs. Il sera donc nécessaire de déterminer quand la technologie blockchain présente un véritable bénéfice.

Le séminaire a notamment mis en évidence que la blockchain possède un intérêt évident en l’absence ou en cas de défiance ou en cas de défaillance d’un organe centralisateur (État, administration, banque, etc.).

La réflexion du groupe de travail lié à ces questions techniques ambitionnera de dresser un bilan du smart contract sur la blockchain, au sens des coûts et des  avantages qu’engendre sa mise en œuvre.
 
Mis à jour le 17 février 2020